Communion de prière pour la Vie : "Jésus, Marie, protégez la vie " ! (ou toute autre prière à Dieu)

Pour vous inscrire, cliquez ici ! Nombre de priants : 3 978


 

Gaston Toucan30 avril 2018 à 20:38

Respecter les Droits de l'Homme jusqu'au dernier soupir du mourant

Est injuste éthiquement et déontologiquement d'empêcher un patient d'être soigné ailleurs si là où il est hospitalisé on ne peut plus rien pour lui.

Il faut lui donner sa chance ailleurs où peut-être il aurait plus de chances de son côté. Si le tuteur ne le veut pas, le médecin doit, éthiquement, passer outre. Sous peine de non-assistance à personne en danger.

Cela par respect de l’article 3 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH) : « Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne. » A la vie, donc aux soins de base (oxygène, hydratation) ; à la liberté, donc au choix des meilleurs soins ; à la sûreté, donc à ne pas le mettre sur le chemin de la mort.

Savoir cela et pourtant retenir un patient pour qu’il meure, cela reste indiscutablement un crime.

Qui doit être interdit, au nom même des Droits.

Source : etatsgenerauxdelabioethique.fr