Communion de prière pour la Vie : "Jésus, Marie, protégez la vie " ! (ou toute autre prière à Dieu)

Pour vous inscrire, cliquez ici ! Nombre de priants : 3 585


La souffrance

Et face à la souffrance ?

 

Question reçue :

Et face à la souffrance ?

 

Réponse par Christophore :

La souffrance est un faux argument à but d'épouvantail.

Il est toujours possible de soulager la souffrance. Il faut savoir que selon les pathologies, le niveau d'action - la cible de l'action - peut être très différent.

La morphine est un antalgique mais il y en a d'autres. Et si la morphine n'est pas efficace dans tel ou tel cas, cela ne signifie pas que tout recours soit épuisé. Cela signifie seulement qu'il faut passer à d'autres antalgiques.

La loi Leonetti est justement là pour permettre ce recours aux antalgiques nécessaires même si ce recours peut, selon les cas, abréger la vie.

Il faut se rappeler que la réponse à la souffrance n'est jamais la mort volontairement donnée.

Autrement, cela signifie la réintroduction subreptice de la peine de mort.

Or ces morts-là, personne n'en est revenu pour nous dire qu'elles sont indolores ! Loin de là !

La seule mort indolore est la mort naturelle parce qu'elle est, précisément, naturelle, donc en conformité avec la nature et avec l'histoire naturelle de la maladie qui prépare l'être humain à ce passage.

Ou encore la guillotine ou une balle en plein cœur. Mais la mort « médicalisée » n'est pas garantie sans douleur. Seulement sans l'expression de la douleur !

Ce n'est pas la même chose.