Communion de prière pour la Vie : "Jésus, Marie, protégez la vie " ! (ou toute autre prière à Dieu)

Pour vous inscrire, cliquez ici ! Nombre de priants : 4 258


 

Ludovine de la Rochère : « L’État français veut tuer Vincent Lambert » [interview]

par Breish-info, 09/06/2019

Ludovine de la Rochère : Cette affaire est une tragédie absolue. Il est du reste absolument incompréhensible qu’il n’y ait pas d’accord pour le transférer dans une structure ad hoc, ni d’explication à ce refus. Macron avait donné l’instruction à sa ministre de la Santé de ne pas suivre la demande de l’ONU, et maintenant l’État français fait appel : il veut tuer Vincent Lambert.

Breizh-info : L’ordre médical semble aussi peu enclin à se déjuger face à des proches déterminés à sauver leur fils. Pot de terre contre pot de fer ?

Ludovine de la Rochère : Dans l’hôpital même, le corps médical est très divisé. Et le jour de l’arrêt des soins, beaucoup se sont fait porter pâles pour refuser d’être partie prenante dans la mise en œuvre de la soi-disant « décision collégiale » de l’arrêt des soins.

Breizh-info : Finalement, il est à craindre que les bourgeois catholiques qui ont voté LREM n’aient voté AUSSI pour la mort de Vincent Lambert ?

Ludovine de la Rochère : En dépit d’une surinformation permanente, beaucoup ne se préoccupent que de leur vie quotidienne. Et beaucoup ont cru Macron quand il a dit n’avoir rien à voir avec cette affaire, et qu’il ne souhaite pas s’immiscer. Pourtant, avant que la ministre de la Santé dise que la France pouvait ne pas suivre la demande de l’ONU et que « l’équipe médicale est en droit d’arrêter les soins », elle a pris ses instructions. Quand on fait passer l’économie avant tout, quand on se voile la face, c’est toujours l’être humain qui en pâtit, les convictions qui sont abandonnées.

Propos recueillis par Louis-Benoît Greffe

Source : breizh-info.com