Communion de prière pour la Vie : "Jésus, Marie, protégez la vie " ! (ou toute autre prière à Dieu)

Pour vous inscrire, cliquez ici ! Nombre de priants : 3 619


Pape François : le Saint-Esprit en opposition à la calomnie et au pouvoir

 

Le Pape François, Messe à l'église Sainte Marthe, 27/04/2013 (extraits)

« Regarder Jésus qui nous envoie évangéliser, annoncer son nom avec joie ». Ce sont les mots du pape François, ce matin dans son homélie lors de la messe dans la chapelle de la résidence Sainte-Marthe au Vatican, où le Saint-Père réside toujours. Il a répété qu'il ne fallait pas « avoir peur de la joie de l'Esprit », le chemin pour vaincre le repli sur nous-mêmes. A cette messe ont participé les employés de la poste vaticane et ceux du dispensaire pédiatrique Sainte-Marthe.

« Il semblait que cette joie ne soit jamais vaincue. » C'est ainsi que le pape a commenté la confiance accordée au Christ par la communauté des disciples, réunie à Antioche pour écouter la parole du Seigneur, rappelé aujourd'hui dans les Actes des Apôtres. Puis la question du pape François, qui se questionne sur les raisons de la jalousie des « Juifs fermés », « un petit groupe », de « bonnes personnes » en voyant la multitude de chrétiens qu'ils ont commencé de persécuter.

« Simplement parce qu'ils avaient le coeur fermé, répond le pape. Ils n'étaient pas ouverts à la nouveauté de l'Esprit Saint. Ils pensaient que tout avait été dit, que tout était comme il pensait ce devait être, ils se considéraient comme des défenseurs de la foi, et commencèrent donc calomnier. La calomnie... C'est l'attitude de ce groupe, et d'autres groupes dans l'Histoire, des groupes fermés : pactiser avec le pouvoir, résoudre les difficultés, mais "entre nous". Comme l'ont fait ceux-là, le matin de la Résurrection, quand les soldats leur ont dit : "On a vu cela"... "Taisez-vous ! Prenez..." Et avec l'argent ils ont tout acheté. »

Le pape oppose ensuite à ces groupes « la communauté libre qui, avec la liberté de Dieu et de l'Esprit Saint, allait de l'avant, répandant le bien : il se répand toujours ! Il ne s'endort jamais. C'est un critère, un critère de l'Eglise, aussi pour notre examen de conscience : comment sont nos communauté, les communautés religieuses, les communautés paroissiales ? Est-ce que ce sont des communautés ouvertes à l'Esprit Saint, qui nous pousse toujours de l'avant pour répandre la Parole de Dieu, ou est-ce que ce sont des communautés fermées, avec tous les commandements précis, avec lesquels elles chargent les épaules des fidèles, comme le Seigneur l'avait dit aux Pharisiens ? »

Source : Radio Vatican