Communion de prière pour la Vie : "Jésus, Marie, protégez la vie " ! (ou toute autre prière à Dieu)

Pour vous inscrire, cliquez ici ! Nombre de priants : 3 711


 

Don Luigi Novarese : Témoignage de l'amour de Jésus pour les malades

"Le saint prêtre Mgr Luigi Novarese a été définie par le pape Jean-Paul II comme l'Apôtre des malades".
Et maintenant, le pape François a fait qu'il a été proclamé "bienheureux", le 11 mai 2013 à la Basilique de Saint Paul hors les murs : "Je me joins à l'action de grâce pour ce prêtre exemplaire, qui a su renouveler la pastorale des malades en faisant d'eux des participants actifs dans l'Église."

Ce "Bon Samaritain" de notre temps a montré que "l'esprit peut devenir soins pour le corps". Don Luigi aimait les souffrants avec le cœur du Christ et souvent a vu venir comme de vrais miracles la guérison de corps et d'esprit. Pour cela, il peut être cité comme un exemple pour tous les «anges gardiens» des malades, dont les premiers devraient être les médecins et les professionnels de la santé.

Les personnes souffrantes l'invoquent pour la santé et demandent son secours pour la sérénité. Les hommes se rendent compte que la souffrance peut faire perdre la foi, mais elle peut aussi la faire grandir. La générosité de Don Luigi a fait découvrir pour de nombreux malades le visage de Dieu, parce qu'il a toujours laissé briller à travers ses gestes d'amour la bonté de Dieu. Le croyant doit montrer aux gens la "tendresse de Dieu", a dit le Pape François, qui, avec son sourire, nous invite tous à la "tendresse".

Don Luigi, né à Casale Monferrato Juillet 29 1914, ordonné prêtre le 17 Décembre 1938, décédé en Rocca Priora le 20 juillet 1984. C'était un véritable innovateur dans l'accueil hospitalier et il a fait passer son souci affectueux pour le malade à un grand nombre de volontaires, qui ont découvert la joie du service auprès des plus faibles et des abandonnés. Pour eux, il fonde les «bénévoles du centre de la souffrance» et l'Association des "Silencieux Ouvriers de la Croix.

Mauro Anselmo rappelle que "toute sa vie Don Luigi a dû faire face à la souffrance. D'abord comme un garçon souffrant d'une grave tuberculose osseuse ... puis, après la guérison définie inexplicable. ... Il était le médecin de la guérison intérieure. Un explorateur des ressources de l'esprit dans la souffrance du corps » (Luigi Novarese. Esprit qui guérit le corps, Rome 2011, Ed. Centre des Volontaires de la Souffrance).

Les saints sont des balises de la lumière de Dieu qui éclaire tous les hommes de sorte que - comme le dit le décret du Serviteur de Dieu Luigi Novarese - cette Lumière puisse, sur les frères et en particulier sur leur souffrances, rayonner l'esprit d'amour avec "ce silence intérieur qui donne tout l'espace de l'amour du cœur de la Trinité et au service des autres".

+ Peter Meloni

Évêque émérite de Nuoro

Source : F.I.A.M.C.