Communion de prière pour la Vie : "Jésus, Marie, protégez la vie " ! (ou toute autre prière à Dieu)

Pour vous inscrire, cliquez ici ! Nombre de priants : 4 308


 

"On meurt mal en France", voilà le nouveau leitmotiv. A mon avis, c'est surtout vrai de la loi Leonetti-Claeys. Toujours à mon avis, la meilleure solution serait d'améliorer les conditions de vie jusqu'à la mort naturelle. Avec une priorité forte pour les personnes handicapées, ou âgées, ou dépendantes. Leurs conditions de vie doivent être améliorées.

Certes, la solution n'est pas la loi Leonetti-Claeys dont Mr Leonetti même a affirmé que la mort affreuse avec les neuf jours de terrible agonie de Vincent Lambert entre dans sa Loi.

Il y a maintenant d'autres propositions de loi. Le 3 mars prochain, c'est une proposition de loi "visant à établir le droit à mourir dans la dignité" qui sera étudiée par le Sénat. D'autres suivront.

"Cette offensive idéologique occulte les vrais enjeux de la fin de vie : la crise sanitaire a révélé l’attachement des Français à la solidarité avec les personnes fragiles. L’épidémie de Covid19 a été un révélateur des insuffisances de la politique d’accompagnement du vieillissement et de la fin de vie et une invitation à les repenser. Aujourd’hui, la priorité est de faire aboutir le projet de loi Grand âge et autonomie, sans cesse repoussé depuis 2019, et de mettre très rapidement en œuvre un nouveau plan ambitieux de développement des soins palliatifs, en panne depuis trois ans."1

La Loi actuelle dite Leonetti-Claeys est déjà une véritable catastrophe et n'a rien d'une "mort douce". Alors, au lieu de vouloir légiférer à tout prix dans un domaine si sensible que la vie et la mort, pourquoi ne pas plutôt remettre en avant le trésor inouïe que sont nos vieux, nos malades ? Voilà ce qui redonnerait goût à la vie à tous ceux qui déjà se sentent blessés et menacés par ces lois inhumaines.

Pierre Menhir

 

1 Alliance Vita, Euthanasie : offensive au Sénat