Communion de prière pour la Vie : "Jésus, Marie, protégez la vie " ! (ou toute autre prière à Dieu)

Pour vous inscrire, cliquez ici ! Nombre de priants : 4 233


 

 

Vincent Lambert est "maltraité", selon sa mère

Alors que la Cour européenne des droits de l'Homme se prononce vendredi sur le cas de Vincent Lambert, la mère du jeune homme refuse l'arrêt des soins de son fils et souhaite son transfert "dans un établissement adapté".

"Vincent n'est pas un légume". Pour parler de son fils, Viviane Lambert a la voix assurée. La mère de ce trentenaire, tétraplégique depuis son accident de voiture en 2008, refuse l'arrêt des soins de son fils, réclamé notamment par son épouse Rachel. Sur BFMTV, elle évoque "les bons moments" avec son fils. "Bien sûr il ne parle pas, mais il répond à sa façon, par le regard. Il faut saisir ces moments. Il est hors de question qu'on accepte cette décision".

La décision évoquée par Viviane Lambert est celle du Conseil d'Etat, qui s'est prononcé en février 2014 pour l'arrêt de l'alimentation et de l'hydratation du jeune homme. Si elle correspond au souhait de l'épouse et d'une partie de la famille, les parents de Vincent Lambert ont décidé de la contester devant la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH), estimant qu'elle violerait son droit à la vie et constituerait une torture. La CEDH doit rendre sa décision vendredi.

"Nous continuerons à protéger Vincent", promet sa mère. "Nous continuerons à nous battre pour le faire transférer dans un établissement adapté à ses soins." Car pour Viviane Lambert, son fils est "maltraité" là où il est. "Il n'a pas de kiné, pas de fauteuil adapté. On ne peut pas le sortir et il est enfermé à clé dans sa chambre. On doit donner nos pièces d'identité avant et après. Il a besoin de soins et nous nous battrons pour qu'il soit transféré". C'est dans un établissement proche de Strasbourg, qui accueille des personnes à la conscience altérée, que sa mère souhaite l'envoyer.

Par A. K.

Source : bfmtv.com