Communion de prière pour la Vie : "Jésus, Marie, protégez la vie " ! (ou toute autre prière à Dieu)

Pour vous inscrire, cliquez ici ! Nombre de priants : 4 258


« Les partisans de l’euthanasie utilisent la détresse morale et psychologique des malades en fin de vie et de leurs familles pour pousser leurs vues. Ils montrent une fausse pitié qui n’est rien d’autre qu’une pulsion de mort hypocrite. »

« Je crois que si l’euthanasie est aujourd’hui en débat, c’est parce que nous les biens portants ne supportons pas la présence des malades et des souffrants. Ils sont des mendiants de notre amour et de notre compassion. Nous n’avons pas le courage d’affronter leurs regards. »

« La réponse à l’euthanasie, c’est l’amour jusqu’à la mort. Car l’euthanasie repose essentiellement sur une logique économique. Il faut se débarrasser des personnes qui sont devenues inutiles à la société et coûteuses. La rentabilité est devenue plus importante que la vie. »

« Les médias participent pleinement à ce combat pour l’euthanasie, prétendant qu’elle permet d’alléger les douleurs et de préparer une mort clémente et heureuse. Ils aiment présenter avec force détails des cas particulièrement émouvants pour forcer les sentiments du public. »

« L’euthanasie est un suicide par procuration et une mise à mort légale. Elle devient pour certain une forme de thérapie. Le corps médical n’est-il plus exclusivement au service de la vie ? Peut-il devenir l’exécuteur de la mort ? Doit-on craindre un médecin comme un bourreau ? »

Il est opportun de confier tout spécialement Vincent Lambert à Saint Maximilien Kolbe, mort à Auschwitz dans le bunker de la faim après s’être porté volontaire pour remplacer un père de famille polonais.

 

Source : Le Salon Beige