Communion de prière pour la Vie : "Jésus, Marie, protégez la vie " ! (ou toute autre prière à Dieu)

Pour vous inscrire, cliquez ici ! Nombre de priants : 4 258


L'arrêt des soins de Vincent Lambert, patient dans un état végétatif depuis dix ans, a commencé ce lundi matin au CHU de Reims, déclenchant la colère des parents. Ils ont été mis au courant de cette interruption par un mail du Dr Sanchez, chef de service des soins palliatifs, alors qu'eux comptaient déposer différents recours ce lundi, afin de bloquer la procédure médicale.

"C'est des monstres! Des monstres! C'est des nazis!", a lancé en larmes depuis une voiture Viviane Lambert, la mère de Vincent, en passant devant le CHU de Reims ce lundi matin. "On va balancer les vidéos! Je veux voir mon fils tant qu'il n'est pas encore trop endormi", a-t-elle aussi crié.

Le sujet des "vidéos" fait peut-être référence à la publication qui a suivi dans sur le site du journal Valeurs Actuelles ce lundi matin. L'hebdomadaire a mis en ligne une vidéo qu'il dit "exclusive", et qui a apparemment été tournée dimanche soir au CHU de Reims. On y entend Viviane Lambert parler à son fils Vincent, qui apparaît à l'écran.

"Il est encore temps d'arrêter cette folie"
"Le coup de force continue, il est encore temps d'arrêter cette folie", ont également réagi dans un communiqué les avocats des parents, Jean Paillot et Jérôme Triomphe.

"L'arrêt des traitements" et "la sédation profonde et continue" ont été "initiés ce matin", a écrit le Dr Sanchez dans le mail à la famille dont l'AFP a obtenu copie. "Dans cette période douloureuse, j'espère pour Monsieur Vincent Lambert que chacun saura ouvrir une parenthèse et se rassembler, auprès de lui, afin que ces moments soient le plus paisibles, intimes et personnels possible", ajoute ce médecin.

Dimanche, les parents Lambert avaient organisé un rassemblement devant le CHU pour dénoncer une "euthanasie déguisée". Quelque 200 personnes y avaient participé. Les parents estiment que leur fils est handicapé, et doit être transféré dans un établissement spécialisé.

 

Source : BFMTV