Communion de prière pour la Vie : "Jésus, Marie, protégez la vie " ! (ou toute autre prière à Dieu)

Pour vous inscrire, cliquez ici ! Nombre de priants : 4 087


 

Réseau International des soins palliatifs pédriatiques (International children's palliative care network, ICPCN) :

L'euthanasie ne fait pas partie des soins palliatifs - déclaration de cloture de la Conférence ICPCN

La Conférence ICPCN, tenue à Mumbai, en Inde, du 10 au 12 février, s'est conclue par une déclaration sur les soins palliatifs pédriatiques qui appelle le gouvernement belge à revoir sa  récente décision de permettre l'euthanasie des enfants.

A la conclusion de la 1ère conférence ICPCN qui a eu lieu à Mumbai, en Inde, une déclaration, connue sous le nom de "Déclaration ICPCN Mumbai 2014", a été rédigée et signée par les délégués. La déclaration demande que tous les enfants qui sont dans des conditions limites de vie puissent avoir accès à un contrôle approprié de la douleur et des symptômes et à des soins palliatifs de haute qualité selon leur besoin particulier. Elle appelle aussi le gouvernement belge à revoir sa législation récente concernant l'euthanasie des enfants.

Ci-dessous, la déclaration dans son intégralité :

Nous croyons que tous les enfants (nouveau-nés, enfants et jeunes) ont le droit à la meilleure qualité de vie possible. Quand ils se trouvent dans des conditions limites de vie, ils ont le droit à des soins palliatifs de haute qualité, selon leurs besoins.

Nous croyons que l'euthanasie ne fait pas partie des soins palliatifs et n'est pas une alternative aux soins palliatifs. Il est impératif que nous travaillions ensemble pour améliorer l'accès aux soins palliatifs pédriatiques partout dans le monde, y compris d'assurer l'accès à une prise en charge appropriée de la douleur et des symptômes.

Nous faisons appel à tous les gouvernements pour transformer la vie des enfants à travers le développement des soins palliatifs pédriatiques et en particulier nous pressons le gouvernement belge de revoir sa décision récente de permettre l'euthanasie des enfants.

Ceci comprend :

1) l'accès aux soins palliatifs pédriatiques à l'intérieur du système de santé

2) l'accès à une prise en charge appropriée de la douleur et des symptômes (médicaments inclus) pour tous les enfants

3) soutenir les enfants et leurs familles pour qu'ils soient capables de vivre leur vie au meilleur de leurs capacités, aussi longtemps que possible.

Cette déclaration a été signée tant par les délégués individuels que par les organisations présentes à la conférence.

Joan Marston, le Président exécutif de  l'ICPCN, a dit au sujet de la déclaration : "L'euthanasie n'est pas et n'a jamais été une partie des soins palliatifs, et nous croyons que la réponse à la souffrance d'un enfant est d'avantage et de meilleurs soins palliatifs, et non pas de mettre fin à la vie de l'enfant".

Source : icpcn.org