Communion de prière pour la Vie : "Jésus, Marie, protégez la vie " ! (ou toute autre prière à Dieu)

Pour vous inscrire, cliquez ici ! Nombre de priants : 3 891


 

Royaume-Uni. Des centaines de personnes aux funérailles d’Alfie, bébé au cœur d’une bataille judiciaire

par Ouest-France,

Les obsèques du bébé de 23 mois, Alfie Evans, se sont déroulées ce lundi après-midi en présence de centaines de personnes venues soutenir la famille. Les parents du petit garçon en état semi-végétatif s’étaient battus contre l’arrêt des soins de leur enfant.

Des centaines de personnes se sont rassemblées ce lundi à Liverpool lors des funérailles d’Alfie, un bébé de 23 mois atteint d’une maladie neurodégénérative rare et décédé après un long combat judiciaire de ses parents contre l’arrêt de ses soins.

Des membres de l'« armée d’Alfie », comme s’était surnommé le groupe de soutien des parents, s’étaient massés devant le stade de football d’Everton, l’équipe de cœur du père d’Alfie, pour lui rendre un dernier hommage.

Ils ont longuement applaudi au passage du cortège funéraire. Certains ont également placé des fleurs sur le corbillard.

Une bataille contre l’arrêt des soins d’Alfie

Les parents d’Alfie s’étaient engagés en fin d’année dernière dans une longue bataille juridique contre l’hôpital pour enfants Alder Hey de Liverpool, où le petit garçon, né le 9 mai 2016, avait été admis en décembre 2016.

D’après l’hôpital, il était atteint d’une pathologie neurodégénérative rare pour laquelle il n’existait pas de traitement.

Le couple s’opposait à la volonté de l’équipe médicale d’arrêter l’assistance respiratoire de leur fils, mais la Haute Cour, la Cour d’appel et la Cour suprême britanniques ont statué en faveur des médecins. La justice estimait qu’il n’était « pas dans le meilleur intérêt d’Alfie de continuer à recevoir un traitement ».

La Cour européenne des droits de l’Homme avait elle aussi rejeté une requête des parents.

L’Italie était prête à l’accueillir

Le couple avait, dans un second temps, demandé à la justice de permettre à Alfie de se faire soigner en Italie.

Rome avait même octroyé la nationalité italienne au petit Britannique dans l’espoir de faciliter son transfert à Rome, à l’hôpital pédiatrique Bambino Gesù.

Les parents avaient notamment reçu le soutien du pape François, qui avait lancé plusieurs appels pour le maintien en vie du garçonnet. Mais la demande avait également été rejetée par la justice britannique. Alfie Evans est finalement décédé le 28 avril.

Source : ouest-france.fr