Communion de prière pour la Vie : "Jésus, Marie, protégez la vie " ! (ou toute autre prière à Dieu)

Pour vous inscrire, cliquez ici ! Nombre de priants : 3 895


 

L'intercession du Pape en faveur des prêtres et des religieuses qui terminent leur vie dans la solitude des maisons de retraite.

par Elisabeth de Baudoüin, 21/10/2013

Le Pape est âgé, mais il est très entouré – et comment ! – et il le sera sans doute jusqu'au soir de sa vie. Ce qui ne l'empêche pas de se préoccuper du sort des prêtres et des religieuses placés en maison de retraite. Dans une touchante homélie à la chapelle Sainte Marthe (18 octobre 2013) le Saint-Père encourage les chrétiens à aller « en pèlerinage » visiter ces frères et sœurs qui, après une vie donnée à Dieu et aux autres, souffrent souvent de solitude. Un appel adressé à chaque baptisé. Extraits.

« Quand je pense au soir de la vie de l'apôtre (Paul), j'ai alors dans le cœur le souvenir de ces sanctuaires de mission et de sainteté que sont les maisons de retraite pour prêtres et religieuses : de bons prêtres, de bonnes religieuses, devenus vieux, avec le poids de la solitude, attendant que le Seigneur frappe à la porte de leur cœur. Ce sont de vrais sanctuaires de mission et de sainteté que nous avons là dans l'Eglise. Ne les oublions pas, n'est-ce pas ?! ».

« ... Je me demande si nous, les chrétiens, nous avons envie de faire une visite – qui serait un vrai pèlerinage ! – à ces sanctuaires de sainteté et de mission que sont les maisons de retraite des prêtres et des religieuses... L'un de vous me disait, il y a quelque temps, que quand il allait dans un pays de mission, il allait au cimetière et qu'il voyait les tombes des vieux missionnaires, prêtres et religieuses, là depuis 50, 100, 200 ans, inconnus. Et il me disait : « Mais ils pourraient tous être canonisés, parce qu'au bout du compte, ce qui compte, c'est la sainteté quotidienne, la sainteté de tous les jours ». Dans les maisons de retraite, ces sœurs et ces prêtres attendent le Seigneur un peu comme (Saint) Paul : un peu triste, mais aussi avec une certaine paix, le visage joyeux ».

Source : aleteia.org