Communion de prière pour la Vie : "Jésus, Marie, protégez la vie " ! (ou toute autre prière à Dieu)

Pour vous inscrire, cliquez ici ! Nombre de priants : 4 207


 

par Patrick Rodrigue, Abitibi Express, 30/01/2014

L’euthanasie n’est pas un soin, selon Mgr Moreau

«Injecter la mort, ce n’est pas un soin. C’est contraire au commandement qui prescrit que tu ne tueras point et c’est pour ça que l’Église s’y oppose.»

Mgr Dorylas Moreau s’est fermement opposé au projet de loi 52 légalisant l’aide médicale à mourir. Selon lui, le principe de donner la mort ne pourra jamais être considéré comme un geste médical.

L’évêque de Rouyn-Noranda, Mgr Dorylas Moreau, a été on ne peut plus clair sur sa position face au projet de loi 52 sur l’aide médicale à mourir. Emboîtant le pas à l’Assemblée des évêques catholiques du Québec, il s’est dit fermement opposé aux dispositions de ce projet de loi.

«L’euthanasie n’est pas et ne sera jamais un traitement, a-t-il dénoncé. L’acte de donner la mort contredit le but premier de la médecine. Le projet de loi 52 va à l’encontre des valeurs humaines les plus fondamentales et c’est pourquoi nous ne pouvons nous prononcer en sa faveur.»

Une vraie aide aux mourants

Mgr Moreau a cependant tenu à rappeler la distinction entre l’aide médicale à mourir et le droit de refuser l’acharnement thérapeutique.

«Ce droit de ne pas voir notre vie et notre souffrance prolongées artificiellement par des machines nous est déjà acquis. Nous n’avons pas besoin d’une nouvelle loi pour l’assurer. Par contre, ce dont nous avons besoin, c’est d’une véritable aide aux mourants. C’est d’offrir plus de moyens pour que ces personnes puissent vivre avec humanité et dignité les derniers moments de leur vie», a-t-il fait valoir.

Source : abitibiouestrouynnoranda.ca