Communion de prière pour la Vie : "Jésus, Marie, protégez la vie " ! (ou toute autre prière à Dieu)

Pour vous inscrire, cliquez ici ! Nombre de priants : 4 207


 

Message de Noël de Mgr Denis Moutel, évêque de Saint-Brieuc et Tréguier :

 

 

«  .. Nous regardons Marie. Avec Joseph, elle n’avait pas trouvé de place dans la salle commune, au moment de mettre au monde son enfant. Alors c’est dans une mangeoire qu’elle l’a couché. Quelle fragilité ! Quelle simplicité ! Mais, en même temps, tout le monde s’y met pour accueillir l’enfant, le protéger et prendre soi de lui … »
 
Dans son message de Noël, Mgr Denis Moutel, évêque de Saint-Brieuc et Tréguier, rappelle le sens religieux de la fête de Noël : la naissance de l’enfant Jésus et « cette note de joie, ce désir de faire plaisir malgré les soucis du moment ».
 
En ce Noël, Mgr Moutel pense particulièrement  aux personnes qui sont « au soir de leur vie, et qui souffrent, fatiguées et dépendantes » et  aux personnes qui sont « en fin de vie, ainsi que leurs proches » qui « doivent être accueillis et entendus ».
 
Ces situations douloureuses, souligne-t-il, appellent « des réponses réfléchies au-delà de l’émotion (…). Un accompagnement humain et des soins palliatifs sont bien plus attendus que l’organisation d’un "suicide assisté ».
 
Aussi l'évêque a-t-il choisi de « protester par avance, devant la crèche, contre tout ce qui semble ouvrir la porte à l’euthanasie. Parce que nous comprenons là que la vie humaine est inviolable et que toute personne, même dans l’extrême fragilité, a une dignité infinie ».
 
Pourquoi devant la crèche ?
 
Sa réponse : «  Devant la crèche … parce que nous comprenons là que la vie humaine est inviolable et que toute personne, même dans l’extrême fragilité, a une dignité infinie. Devant la crèche … parce que nous comprenons là que l’amour est possible, maintenant et à l’heure de notre mort. »

 
Et Mgr Mautel de conclure avec grande espérance : « Cette confiance fait notre joie de Noël : oui, un Sauveur vous est né ! Saint et Joyeux Noël ! »

I.C 

Source : aleteia.org