Communion de prière pour la Vie : "Jésus, Marie, protégez la vie " ! (ou toute autre prière à Dieu)

Pour vous inscrire, cliquez ici ! Nombre de priants : 4 184


 

Académie pour la vie : « Roboéthique. Les personnes, les machines et la santé »

par Marina Droujinina, 01/03/2019

« Nous ne sommes pas enfermés en nous-mêmes, nous sommes une Église en sortie, en chemin et dans la grande agora du débat contemporain ». C’est ce qu’a déclaré Mgr Vincenzo Paglia, président de l’Académie pontificale pour la vie, en clôturant les travaux de la 25e Assemblée qui avait pour thème « Roboéthique. Les personnes, les machines et la santé », indique un communiqué de l’Académie pour la vie le 27 février 2019.

L’Assemblée a eu lieu les 25 et 26 février, réunissant 250 membres et 14 orateurs d’Afrique, d’Asie, d’Europe et des Amériques, afin d’examiner les tendances et les problèmes de l’introduction des robots. La journée du mercredi a été réservée aux activités des cinq groupes de travail démarrés depuis plus d’un an sur les thèmes de la bioéthique mondiale, de l’édition de gènes, des neurosciences, des soins palliatifs et, enfin, des activités spécifiques à 14 jeunes académiciens.

La réflexion sur la bioéthique mondiale, qui a été annoncée, portera sur la migration et son impact sur la santé, l’identité de genre, l’impact des technologies convergentes sur les personnes et les inégalités sociales.

Pour l’édition de gènes, une conférence aura lieu à l’automne avec le projet d’exprimer une position fondée et motivée de l’Église, face aux expériences déjà en cours dans diverses parties du monde sur la modification des embryons.

Pour les neurosciences, l’Académie pontificale pour la vie a décidé d’étudier «le développement cognitif» avec une réflexion interdisciplinaire sur les aspects pharmacologiques, sanitaires, anthropologiques et éthiques.

En ce qui concerne les soins palliatifs, le groupe de travail de l’Académie pontificale a présenté la version anglaise du Livre blanc contenant des recommandations à l’intention des politiciens (pour une législation efficace ne favorisant pas l’aide au suicide, mais les soins palliatifs) ; des universités (pour la formation du personnel médical). Le Livre blanc sera présenté en mai lors du Congrès mondial de Berlin sur les soins palliatifs.

La prochaine assemblée de l’Académie aura lieu en février 2020 et traitera de l’intelligence artificielle, un thème lié à la roboéthique.

Source : zenit.org