Communion de prière pour la Vie : "Jésus, Marie, protégez la vie " ! (ou toute autre prière à Dieu)

Pour vous inscrire, cliquez ici ! Nombre de priants : 4 233


 

par France, blog Sainte Famille, extraits

Les balises, c'est très important. C'est vrai.

D'ailleurs, c'est ce que de nombreuses personnes, depuis près de quarante ans, continuent à dire, à écrire, à crier, à pétitionner, à démontrer depuis la "décriminalisation" de l'avortement. Elles voudraient des "balises" sur l'avortement... Elles voudraient qu'il y ait une limite.

Mais il n'y en a toujours pas.

Près de quarante ans plus tard, on réfute la dérive concernant l'avortement. Au nom du droit des femmes. Au détriment du droit des enfants à naître.

À quel droit nous heurterons-nous, dans l'avenir, pour tous les euthanasiés qui n'auront pas eu la force et le soutien pour vivre jusqu'au bout.

Qu'est-ce qui nous fait croire que ce serait différent pour les vieilles personnes malades que ce ne l'est présentement pour les enfants conçus sans amour ?

Le manque d'amour entraîne toujours la mort.

Le (faux) débat sur l'euthanasie est "inévitable" pour une seule et bonne raison : Dieu n'est plus la référence dans notre vie. (...)

Je ne blâme pas ceux qui ne consultent plus Dieu. Je ne les juge pas non plus. Pourquoi ? Simplement par ce qu'ils ne savent pas ce qu'ils font. Ils ont perdu tous leurs repères. Ils sont conduits par des aveugles. Pour cette raison, on ne peut pas parler de choix.

On ne peut que les exhorter. Exhorter le peuple québécois à reconsidérer Dieu et à le mettre au centre de nos vies. Lui. Pas moi. Lui.

Si non... Si non... il y a les dérives...

Et pour les humains très imparfaits que nous sommes... les dérives sont "inévitables".

Source : Sainte Famille