Communion de prière pour la Vie : "Jésus, Marie, protégez la vie " ! (ou toute autre prière à Dieu)

Pour vous inscrire, cliquez ici ! Nombre de priants : 3 783


 

Aide médicale à mourir: la face cachée

J’ai regardé dernièrement l’émission «Second regard» qui traitait de l’état de la situation au Pays-Bas après quelques décennies de l’adoption d’une loi autorisant les médecins à pratiquer l’euthanasie. Je retiens trois éléments.

Premièrement, l’un des médecins les plus en faveur de l’adoption d’une telle loi exprimait clairement que la situation survenue au long des années est devenue incontrôlable et l’amenait maintenant à être contre cette loi. 

Deuxièmement, lorsque l’on ouvre la porte de l’euthanasie, inévitablement ce n’est que le début car suivant la logique des groupes de pression, il y aura toujours de nouvelles personnes qui devraient bénéficier de ce «nouveau droit» à mourir sur demande. 

Troisièmement, il y a le témoignage d’un homme marié depuis plus de 40 ans et dont l’épouse souffrant d’alzheimer a demandé de bénéficier de cette loi et celui d’un jeune homme dont le frère souffrant d’alcoolisme a également reçu à la maison la visite d’un médecin qui a mis fin en quelques minutes à sa vie. Ces deux témoignages très émouvants nous permettaient de voir la face cachée de ces actes irréversibles qui laissent dans une peine profonde les êtres proches qui sont maintenant privés de la présence d’un être cher. 

Ces conséquences sont exactement les mêmes que lorsqu’un suicide se produit. Il crée des ondes de choc pour toute la vie chez ceux et celles qui les aimaient tendrement et qui ne comprennent pas que celui ou celle qu’ils aimaient a pu dire non définitivement à la vie.

Jean-Pierre Lefebvre, Québec

Source : lesoleil.com