Communion de prière pour la Vie : "Jésus, Marie, protégez la vie " ! (ou toute autre prière à Dieu)

Pour vous inscrire, cliquez ici ! Nombre de priants : 3 824


Vouloir mourir parce que c’est illégal

par Marcela Iacub,

Alors que la justice européenne a validé l’arrêt des soins de Vincent Lambert, l’Etat a-t-il vraiment son mot à dire en matière d’euthanasie ?

Ceux qui militent pour l’euthanasie oublient les problèmes multiples que poserait l’autorisation de cette pratique. A commencer par l’intérêt qu’auraient les Etats à augmenter le nombre de candidats à la mort, afin de diminuer les coûts de certaines maladies longues et incurables. Après avoir décimé la population dans des guerres massives et exécuté des milliers de condamnés, l’Etat se mettrait à euthanasier les personnes dont les vies seraient indignes d’être vécues. Sans oublier l’intérêt des familles à se débarrasser de parents vieux et encombrants sans la moindre culpabilité, dans une opération qui pourrait s’avérer des plus rentables.

Dans un monde où la plupart des crimes de sang se commettent en famille, comment imaginer que cette institution serait la plus à même de se conduire convenablement avec les vieillards impotents ?

D’autres écueils naîtraient moins de l’intérêt égoïste de ceux qui décideraient de faire mourir, mais plutôt de leur bienveillance. Il en est ainsi de l’empathie, ce vice de l’imagination consistant à se mettre à la place de l’autre en y projetant les mêmes attentes que les nôtres.

Une culture de l’euthanasie provoquerait des ravages sur le regard que l’on se porte à soi-même lorsqu’on tombe gravement malade ou qu’on devient affreusement vieux. Quelle valeur donnerait-on au consentement à mourir, lorsqu’on aurait intégré de telles normes sur la valeur de la vie ? Cette pratique s’appuie, d’ailleurs, sur un vice de raisonnement. Puisque notre temps est compté sur cette vallée de larmes, la décision de mourir afin de ne pas souffrir pourrait s’appliquer à chaque nouveau-né. Un partisan cohérent de l’euthanasie devrait espérer la disparition de l’humanité pour lui éviter qu’elle ne souffre. ...

Marcela Iacub
Source : liberation.fr