Communion de prière pour la Vie : "Jésus, Marie, protégez la vie " ! (ou toute autre prière à Dieu)

Pour vous inscrire, cliquez ici ! Nombre de priants : 3 618


Actualités

Obligation de tuer ?

 

Ontario - Lettre demandant l'euthanasie de son petit-fils

Agence QMI, 20/08/2013

OSHAWA - La grand-mère d'un jeune garçon autiste d'Oshawa, en Ontario, a reçu une lettre lui demandant de poser le «bon geste» en déménageant ou en faisant euthanasier son petit-fils.

«C'est dégoûtant, a dit la mère du jeune Maxwell Begley, 13 ans. Je ne peux pas imaginer que quelqu'un puisse non seulement penser ainsi, mais l'écrive également dans une lettre pour que d'autres personnes puissent la lire. Cela nous inquiète pour sa sécurité.»

Maxwell habite Oshawa, mais visite à l'occasion sa grand-mère qui habite près de Newcastle, en Ontario.

Imprimée sur du papier rose, la lettre reçue vendredi commence avec des reproches au sujet du bruit que fait le jeune dans la cour arrière, car «il effraie les enfants normaux».

D'autres extraits sont encore plus troublants : «Il est une nuisance pour tout le monde et ce sera toujours comme ça!!!!! Qui va en prendre soin????? Aucun employeur ne va l'engager, aucune fille normale ne va vouloir le marier ou l'aimer et vous ne vivrez pas toujours!! Je pense qu'ils devraient prendre toutes les parties qui ne sont pas "retardées" sur lui et les donner à la science».

La lettre anonyme, signée par «une mère exaspérée», laisse entendre que d'autres résidents du secteur pensent la même chose. Elle se termine en suggérant à la famille de «poser le bon geste et de déménager ou de l'euthanasier».

Le jeune Maxwell a reçu un diagnostic d'autisme à l'âge de 20 mois. Sa mère a raconté que lorsqu'il est né, tout le monde disait que c'était un bébé silencieux.

«Il ne parlait pas vraiment jusqu'à l'âge de cinq ans, a-t-elle dit. Il a fait beaucoup de chemin. Oui, il fait du bruit, mais c'est plutôt apaisant.»

Lundi, la lettre a été partagée de nombreuses fois sur les réseaux sociaux et est devenue «virale» sur internet.

Une centaine de personnes de la communauté de Newcastle s'est rassemblée devant la résidence de la grand-mère, dimanche afin de lui apporter son support.

La police locale a également dit enquêter sur l'envoi de cette lettre.
(...)

Source : canoe.ca