Communion de prière pour la Vie : "Jésus, Marie, protégez la vie " ! (ou toute autre prière à Dieu)

Pour vous inscrire, cliquez ici ! Nombre de priants : 3 978


 

( extrait d'un article du docteur Englert)

La sédation terminale a, par sa finalité, la même signification, les mêmes indications éthiques et juridiques que l'euthanasie.

Dans la sédation terminale, la décision vient des médecins !

tout support de vie (alimentation, hydratation, oxygénation... rein.. artificiels) est arrêté.

L'agonie peut se prolonger pendant plusieurs jours et même une à deux semaines (par expérience, même 6 semaines...)

Dans la sédation terminale, un doute persiste sur la réalité de la suppression de la souffrance.

La cause de la mort est imprécise, liée soit aux troubles métaboliques,soit à une complication infectieuse, soit à l'évolution et aux complications de la maladie,soit à une combinaison de ces facteurs.(...)

Priver un patient pendant des jours ou de semaines de ce qui fait l'essentiel de sa personnalité et le maintenir coupé du monde extérieur, ni vivant ni mort, en attendant le décès nous paraît injustifiable comme réponse à une demande de mourir:

une telle prolongation de l'agonie peut constituer pour les proches une épreuve extrêmement traumatisante, voire cruelle, d'autant plus que des complications dramatiques de tous ordres peuvent survenir sous leurs yeux (hémorragies, convulsions,etc).

Source : jacqueline.salenson.over-blog.com