Communion de prière pour la Vie : "Jésus, Marie, protégez la vie " ! (ou toute autre prière à Dieu)

Pour vous inscrire, cliquez ici ! Nombre de priants : 4 307


 

Vivre vieux, une question de volonté ?

par Gènéthique, 09/04/2020, extraits

Selon une étude d’Orb Media, « l'âge que vous atteindrez dépend non seulement de votre attitude à l'égard du vieillissement, mais aussi de celle de votre entourage ». Cette étude « a conclu que les personnes ayant une attitude positive face au vieillissement vivent plus longtemps et ont une meilleure santé mentale ». A l’inverse, « ceux qui considèrent le vieillissement comme une mauvaise chose "sont plus susceptibles de souffrir d'une crise cardiaque, d'un accident vasculaire cérébral ou de mourir plusieurs années plus tôt" ».

Becca Levy, professeur d'épidémiologie à la Yale School of Public Health, mène des recherches sur l’attitude face au vieillissement depuis les années 1990. L’une des études qu’elle a conduites sur plusieurs décennies montre que « les Américains ayant une opinion positive du vieillissement vivent 7,5 ans de plus que ceux ayant une opinion négative ». Selon elle, c’est lié à la différence de « niveau de stress ». « Des études ont montré que le stress chronique peut non seulement faire vieillir le cerveau, mais aussi changer une personne au niveau cellulaire et accélérer le processus de vieillissement. »

Par ailleurs, « l'étude d'Orb a également montré que l'attitude d'une culture envers ses citoyens plus âgés peut avoir un effet important ». Ces résultats ont été obtenus après avoir interrogé « 150 000 personnes de 101 pays quant à leurs expériences et leurs opinions concernant le vieillissement et les personnes âgées ». « En utilisant une échelle de 1 (très peu de respect) à 5 (très grand respect), Orb a constaté que l'attitude moyenne est de 3,75 ». Avec de fortes disparités, les moyennes nationales allant de « 2,75 à 4,8 ».

Source : genethique.org