Communion de prière pour la Vie : "Jésus, Marie, protégez la vie " ! (ou toute autre prière à Dieu)

Pour vous inscrire, cliquez ici ! Nombre de priants : 4 275


Prendre plaisir à manger en fin de vie, c’est possible

par Radio Canada, 22/10/2019

Malgré la maladie, il est possible de retrouver le plaisir de manger et de boire en fin de vie. Depuis deux ans, soins palliatifs et gastronomie sont au cœur des réflexions de soignants et de chercheurs de l'Institut de tourisme et d'hôtellerie du Québec (ITHQ), qui ont même édité ensemble un livre de recettes.

Les invités :

- Dr Bernard Lapointe, médecin en soins palliatifs, titulaire de la Chaire Flanders de médecine palliative à l’Université McGill et président du Congrès international sur les soins palliatifs
- Alain Girard, sociologue et chercheur à l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ)

Pour écouter l'émission : cliquer ici.

Dr Bernard Lapointe est d'avis qu'il faut démédicaliser la nutrition pour permettre aux personnes en fin de vie d'éprouver du plaisir à manger et à boire. Pas question pour lui d'interdire un morceau de gâteau au chocolat ou un verre de vin.

Dégoût, difficulté à mâcher, problèmes de déglutition... Si les problèmes liés à l'alimentation peuvent s'accumuler avec la maladie ou l'âge avancé, il souligne que des alternatives existent pour prolonger le plaisir de s'alimenter.

« Si une personne très malade adore le homard, mais qu'il est difficile pour elle d'en manger, il est possible de lui faire un flan au homard, pour changer la texture, ou même une écume, si elle ne peut plus rien avaler de solide, pour qu'elle retrouve le goût », explique le Dr Bernard Lapointe. Il en est de même pour les liquides; il mentionne qu'il est possible d'épaissir des jus ou de la bière ou de texturer du vin au lieu de proposer de l'eau.

La deuxième édition du livre de recettes Manger avec plaisir, toujours est parue le 17 octobre et sera bientôt offerte en ligne. Le 23e Congrès international sur les soins palliatifs se tiendra du 13 au 16 octobre 2020, à Montréal.

Source : radio-canada.ca