Communion de prière pour la Vie : "Jésus, Marie, protégez la vie " ! (ou toute autre prière à Dieu)

Pour vous inscrire, cliquez ici ! Nombre de priants : 3 978


 

En Australie, le Sénat rejette un projet de loi qui devait permettre aux territoires de légiférer sur l'euthanasie volontaire

17/08/2018

En Australie, le projet de loi qui devait permettre aux territoires de  passer leur propres lois concernant l'euthanasie volontaire a été rejeté par 36 voix à 34 après deux jours de débats passionnés au Sénat.

Les sénateurs Anne Ruston (Liberal) et Steve Martin (Nationals) ont finalement voté contre le projet de loi, alors qu’ils s’étaient d'abord prononcés en sa faveur. « Je ne peux pas, en toute conscience, appuyer ce projet de loi qui permettra aux territoires de légiférer dans le domaine de l’euthanasie volontaire, sans m’assurer que des garanties appropriées soient mises en place », a expliqué Anne Ruston au Sénat.

Le projet de loi avait été présenté par le sénateur du Parti libéral démocrate David Leyonhjelm. Il proposait de renverser une loi fédérale supprimant les droits du Territoire de la Capitale Australienne (ACT) et du Territoire du Nord (NT) de légiférer sur l'euthanasie, une loi qui avait été promulguée en 1997 après que le gouvernement NT eut brièvement légalisé l'aide médicale à mourir.

David Leyonhjelm a dit avoir été « profondément frustré » d'entendre des sénateurs s'opposer à son projet de loi « avec la fausse croyance que [la loi] aurait un impact négatif sur l’offre de soins palliatifs proposés aux malades en phase terminale ».

Le sénateur travailliste Pat Dodson, opposé au projet de loi, a déclaré « qu’ouvrir la voie à l'euthanasie et au suicide assisté » rendrait les Australiens autochtones encore plus vulnérables, « alors que nous devrions travailler tous ensemble à créer des lois qui permettent une vie en bonne santé ».

Depuis la défaite du projet de loi, les députés fédéraux travaillistes Andrew Leigh et Luke Gosling, qui ont des points de vue opposés sur l'euthanasie volontaire, travaillent à rédiger un autre projet de loi en vue de permettre aux territoires de faire leurs propres lois.

Source : genethique.org