Communion de prière pour la Vie : "Jésus, Marie, protégez la vie " ! (ou toute autre prière à Dieu)

Pour vous inscrire, cliquez ici ! Nombre de priants : 4 101


 

Royan : elle était dans un état végétatif, elle peut désormais réaliser un exploit

par Ronan Chérel, 20/06/2018

Jeudi matin, Marie Begey, 25 ans, nagera environ 2 kilomètres le long de la plage de la Grande Conche, à Royan. Déjà une prouesse en soi que tout un chacun est invité à venir soutenir, à 10 heures, au départ du poste de secours du Mirado. Pour Marie, on peut parler d’Everest. Lorsque Marie-Christine Burklé, neuroplasticienne, a fait la connaissance de Marie, en mars 2006, l’adolescente originaire de Villars-les-Bois ne parlait pas et ne marchait pas. Elle vivait « emprisonnée dans son corps », tente de définir Cyrille Burklé, praticien en physique quantique appliquée à la thérapie.

Marie souffre d’un « syndrome pyramidal ». Sans plus d’explications sur son état quasi « végétatif », comme le décrit Cyrille Burklé, ses parents se sont longtemps résolus à voir leur fille grandir dans un fauteuil, à ne pas pouvoir communiquer avec eux. Jusqu’à faire connaissance avec Marie-Christine.

Dès Noël 2006, Marie a prononcé ses premiers mots : “Joyeux Noël, bonne année, papa, maman.” Évidemment ses parents ont fondu en larmes

Puis Cyrille Burklé, à son tour, a ajouté ses méthodes à la prise en charge de Marie Begey. D’un état autrefois « végétatif », littéralement, Marie est passée à celui d’une jeune femme qui s’exprime, « se tient debout, marche dans l’eau » même, et vise la marche tout court, désormais. Elle-même, assure son thérapeute, se sent proche de ce moment. « Elle marche déjà dans l’eau. » Ne reste donc encore que quelques « pas » à franchir mais Cyrille Burklé est confiant : « Marie a le mental d’une battante. »

Jeudi matin, le défi qu’elle relèvera, Cyrille Burklé veut qu’il dépasse le seul cas de Marie, « que le statut d’exemple, d’ailleurs, aide dans son développement ». Un développement qui, espèrent aussi bien Marie que ses thérapeutes, la conduira à marcher. Mais aussi à réaliser son rêve : nager un jour avec les dauphins.

Source : sudouest.fr