Communion de prière pour la Vie : "Jésus, Marie, protégez la vie " ! (ou toute autre prière à Dieu)

Pour vous inscrire, cliquez ici ! Nombre de priants : 3 710


 

Billy Graham est mort ce 21 février à l’âge de 99 ans, dans sa maison de Montreat en Caroline du Nord.

« Ma maison est au paradis ; je ne fais que voyager dans ce monde. »

Théologien évangéliste américain, prédicateur inlassable de l'Evangile, Billy Graham a parcouru le monde et prêché à des millions de personnes.

Son ministère aura marqué notre temps. Ses "croisades" d'évangélisation et ses rencontres avec les politiques les plus hauts-placés ont sans aucun doute contribué à des évolutions majeures de nos sociétés, comme la fin des discriminations raciales aux Etats-Unis ou de l’apartheid en Afrique du Sud.

Ses prédications mettaient l'accent sur la conversion et le pardon des péchés par Jésus-Christ. Bible à la main, il a été un des premiers prédicateurs à mettre les moyens de communication moderne au service de l'Evangile. Radio, télévision, films, il produisait divers émissions à grande audience.

Aujourd'hui, le monde entier rend hommage à cet homme de Dieu, homme de prière et d'espérance.

Billy Graham est décédé tôt mercredi matin. Son infirmier à domicile ainsi que son médecin témoignent de son "décès très paisible", "il n'avait aucune douleur."

Né William Franklin Graham Jr. le 7 novembre 1918, Billy Graham avait 99 ans. Il a eu 5 enfants, Gigi, Anne, Ruth, Franklin et Ned, 19 petits-enfants et plusieurs arrière-petits-enfants.

Le service funéraire aura lieu le 2 mars, en privé, comme il l'avait désiré. Après les funérailles, Billy Graham sera enterré au côté de sa femme Ruth.

Dans une interview avec CNN au cours d'une croisade à New York les dernières années de son ministère, il avait été demandé à Billy Graham comment il souhaitait qu'on se souvienne de lui.

Il a répondu :

"Que j'ai été fidèle au message qu'Il (Christ) a donné et fidèle à l'appel qu'Il m'a donné pour aller dans le monde et prêcher l'Evangile. C'est comme ça que j'aimerais qu'on se souvienne de moi. "

Source : billygraham.org