Communion de prière pour la Vie : "Jésus, Marie, protégez la vie " ! (ou toute autre prière à Dieu)

Pour vous inscrire, cliquez ici ! Nombre de priants : 4 233


 

Regina Coeli: s'aimer les uns les autres, avec l'amour de Jésus

Dans son message prononcé depuis la fenêtre du Palais apostolique, le Pape François est, ce dimanche 19 mai, revenu sur les paroles de Jésus dans son discours avant la passion, dans l'Évangile selon saint Jean, et sur le commandement alors prononcé: «que vous vous aimiez les uns les autres».
 

En ce 5e dimanche du Temps pascal, place Saint-Pierre, le Pape François est revenu sur le commandement donné par Jésus dans son «discours d’adieu» avant sa passion. Après avoir lavé les pieds des Douze Apôtres, Jésus leur a dit: «Je vous donne un commandement nouveau : que vous vous aimiez les uns les autres. Comme je vous ai aimés, vous aussi vous devez vous aimer les uns les autres». Quel sens Jésus donne-t-il à ce commandement nouveau, a questionné François, puisque dans l’Ancien Testament, Dieu avait demandé aux membres de son peuple d’aimer son prochain comme eux-mêmes. 

«L'ancien commandement de l'amour est devenu nouveau parce qu'il a été complété par cet ajout : "comme je vous ai aimés".», a expliqué le Saint-Père. La nouveauté réside alors dans l’amour de Jésus-Christ, «l’amour avec lequel il a donné sa vie pour nous». Un amour universel, sans condition et sans limite, qui trouve son apogée sur la croix. «En repensant à la passion et à l'agonie du Christ, les disciples ont compris le sens de ses paroles : "Comme je vous ai aimés, aimez-vous aussi les uns les autres"

Un amour inconditionnel 

C’est Jésus qui nous a aimés le premier, malgré nos fragilités, nos limites et nos faiblesses humaines, a continué le Pape François, «C'est Lui qui nous a rendus dignes de Son amour, qui ne connaît pas de limites et ne finit jamais». Ainsi, en donnant ce nouveau commandement, Jésus demande a chacun de s’aimer les uns les autres, non seulement par notre amour, mais par son amour «que l’Esprit Saint insuffle dans nos coeur». «C'est ainsi - et seulement ainsi - que nous pouvons nous aimer les uns les autres, non seulement comme nous nous aimons nous-mêmes, mais comme Lui nous a aimés, c'est-à-dire, immensément plus.» De cette manière, a continué le Saint-Père, nous pouvons répandre partout la semence de l’amour qui renouvelle les relations entre les personnes et ouvre des horizons d’espérance. 

Pour conclure, le Souverain Pontife a pris soin de rappeler que l’amour manifesté dans la Croix du Christ était la seule force qui transforme notre cœur de pierre en cœur de chair, «qui nous rend capable d’aimer nos ennemis et de pardonner à ceux qui nous ont offensés, qui nous fait voir l'autre comme un membre présent ou futur de la communauté des amis de Jésus ; qui nous encourage au dialogue et nous aide à nous écouter et à nous connaître les uns les autres». L’amour, a terminé le Pape François, est ce qui nous ouvre aux autres, devenant la base des relations humaines.

 

Source : Vatican News