Communion de prière pour la Vie : "Jésus, Marie, protégez la vie " ! (ou toute autre prière à Dieu)

Pour vous inscrire, cliquez ici ! Nombre de priants : 4 199


 

Validité de l’arrêt des soins de Vincent Lambert: le Conseil d’État donnera sa décision dans 3 semaines

par L'Union, 29/03/2019

Ce vendredi matin à 9h30, le Conseil d’État, réuni en formation collégiale, étudie la validité de l’arrêt des soins de Vincent Lambert, victime d’un accident de la route en 2008 et plongé dans un état végétatif depuis.

Ce sont ses parents qui l’ont saisi après que le tribunal administratif de Châlons a validé la quatrième procédure d’arrêt des soins prise par le CHU de Reims, le 31 janvier dernier.

Ces derniers demandent la suspension de la décision d’arrêt des soins, mais aussi le transfert de Vincent Lambert dans un autre établissement. Cela dans un délai de 30 jours.

En 2014, les parents de Vincent Lambert avaient déjà saisi le Conseil d’État.

Mais aucune décision définitive ne sera prise ce vendredi : un délai de jugement de 48 heures (qui peut être dépassé) est prévu.

Viviane Lambert, la mère, et François, le neveu, sont présents. Ce dernier est pour l’arrêt des soins de son oncle.

Le président n’a pas manqué de rappelé la « forte tension familiale » qui entoure cette affaire : « Le temps n’a pas contribué à l’apaisement. »

L’audience va se pencher sur plusieurs points. À savoir : la régularisation de la procédure collégiale, les éléments médicaux et non médicaux qui ont conduit à la décision d’arrêt des soins.

Le docteur Sanchez, en charge de Vincent Lambert, est aussi présent.

La mère de Vincent Lambert a pris la parole pour lire un lettre, expliquant que sont fils « n’est pas en fin de vie » et dénonçant « un acharnement mortifère depuis 6 ans ».

François, le neveu, indique que son oncle n’aurait pas voulu être maintenu en vie : « Il disait souvent que sa hantise était de finir comme un légume »

Au terme de l’audience, le Conseil d’État a annoncé qu’il rendra sa décision d’ici environ trois semaines.

Source : lunion.fr